Trucsweb.com

Trucsweb.com

Internet

GAFAM

RDFFav

L’AI au temps du Far-Web

Ce n’est pas tant l’intelligence artificielle qui m’inquiète que les données personnelles!ai, Google, publicité, Google AdSense, données personnelles, sécurité, ChatGPT, Bad BotsL’AI au temps du Far-Web

Le télescope Event Horizon a capturé un trou noir au centre de la galaxie M87.
Le télescope Event Horizon a capturé un trou noir au centre de la galaxie M87. C’est aussi l’album « Black Hole Sun » de Soundgarden. Je trouve l’allégorie intéressant entre la science et la déclaration de Chris Cornell « It sparked from something a news anchor said on TV and I heard wrong. I heard ’blah blah blah black hole sun blah blah blah’. »! Question de mélanger l’AI ;- )

Ce n’est pas tant l’intelligence artificielle qui m’inquiète que les données personnelles ! En fait, je trouve l’intelligence artificielle très intéressante. Dans les années 80, j’ai étudié le langage Prolog, un langage complètement différent des autres langages. En Prolog, on alimente une base de connaissances de faits et de règles, un langage à base d’assertions, en d’autres mots, un langage qui peut s’enrichir au fil de son exécution par de nouveaux faits. Il n’y a aucune distinction réelle entre les données du programme et le programme lui-même ! C’est le premier langage de programmation logique, quoi que les balbutiements remontent aux années 30 avec les travaux de Jacques Herbrand.

NOTE : Ce texte concerne essentiellement les dangers de l’IA avec nos données personnelles. Il ne traite pas des risques en matière de stratégie militaire. Ni des bienfaits de l’AI, par exemple en efficacité énergétique « Une Intelligence artificielle consommant des milliers de fois moins d’énergie » ou en astronomie, en santé...

On a beau vouloir développer des moteurs et des algorithmes de plus en plus intelligents, sans données personnelles, sans des quantités astronomiques de données personnelles, l’exercice demeure inoffensif. Et l’intelligence artificielle en requiert beaucoup d’une grande variété pour devenir ...intelligente. Ha, l’AI y arrivera, mais pas avec mes données personnelles autres que mes textes professionnels dans un style, vous en conviendrez, pour le moins personnelles ; -)

Pour vous donner un exemple, je fuis comme la peste les réseaux sociaux, je ne m’abonne plus à rien, pas de carte de membre pour des rabais, jusqu’à mentir au docteur sur mes mauvaises habitudes (ne serait-ce que pour éviter la discrimination). J’ai refusé l’an passé de remplir le sondage exhaustif du gouvernement sous peine de prison ! Attention, j’ai déjà compris le rôle de ses données, mais on est plus en 1980 ! Aujourd’hui, on se demande « jusqu’où peuvent aller les fraudeurs? ». Pire encore, on vend nos données de façon tout à fait légale. On sait pertinemment que les médias sociaux exploitent nos données personnelles, mais continue d’en faire la promotion sur nos sites Web en se cachant derrière un désagréable pop-up pour se conformer à la loi! Le danger ? Que le premier qui ne veut pas devenir riche lève la main (Voir la note plus bas écrite 25 jours après ce texte!!!!)

Données personnelles

C’est sexy l’AI, c’est la super star de l’heure ! Elle a la cote ces temps-ci, on en parle partout. Tout ce qui compte c’est le progrès, au diable les conséquences ! Même l’industrie commence à percevoir le danger (enfin) alors on veut encadrer le développement (de la naïveté systémique ou l’obscurantisme). C’est devenu un enjeu stratégique, une course contre la montre ! Le Monde diplomatique titrait même en mai dernier « Une guerre froide 2.0 » ! Certes l’intelligence artificielle à de quoi faire peur, les progrès sont fulgurant alors imaginez dans 50 ans !

Pendant ce temps là, tout juste à deux pas, on nous capture de A à Z à qui mieux mieux ! L’ambition n’a plus de secret. Au Québec, déjà leader en la matière pour certain (!), c’est une « identité numérique pour chaque Québécois ! ». Pour d’autre, on prétend devenir un leader mondial, c’est vrai qu’on possède beaucoup de lithium. Au Canada aussi, classé 4e au monde en intelligence artificielle ! Et Montréal, leader mondial en intelligence artificielle. Ça pousse comme des champignons, ça gangrène Intelligence artificielle : les propositions du Conseil d’État pour les administrations, Potentialités de l’IA dans l’administration publique, L’intelligence artificielle se fraie un chemin dans la fonction publique fédérale. Une entreprise ontarienne veut donner un siège de son conseil d’administration à l’intelligence artificielle, et même une municipalité sur la côte est des États-Unis ! L’histoire ne dit pas si l’IA sera sur le bulletin de vote et si l’on pourra choisie entre le modèle de Google ou celui de META ; -))

« Accepter les fichiers témoins (cookies) ou abonnez-vous ? »
Wow, ça, c’est de la liberté, un choix biaisé entre l’assassinat et le suicide.

On nous scrute sur sous tous les angles et on stocke ...et on stocke! « Accepter les fichiers témoins (cookies) ou abonnez-vous ? » Wow, ça, c’est de la liberté, un choix biaisé entre l’assassinat et le suicide. Les réseaux sociaux et les GAFAM bien sûr, ils ne s’en cachent même pas ! En 2022, les réseaux sociaux comptaient 4,62 milliards de membres !!! Mais aussi un hamburger à rabais chez Harvey’s, une carte de membre pour faire son épicerie, un concours pour gagner une bagatelle ! Un système d’éducation qui gère les données de ses élèves dans un nuage Microsoft, dans un autre pays, régi par d’autres lois. Nos données personnelles ne nous appartiennent plus ! Pire, un gouvernement qui collecte et collecte et désire partager ses données avec ses partenaires, ses ministères, sa privatisation, au nom de l’efficacité et de l’optimisation ! Et qui envisage carrément de les vendre ...pour notre bien!! Imaginez, on ne parle pas de TikTok, mais des institutions qui éduquent nos enfants !

Pas seulement nos données, nos habitudes, nos achats et tout ce qu’on dit, ce qu’on écrit. On scrute tout ce qui est possible. Un moteur de recherche (d’un pays oriental selon le nom, n’importe où au monde selon l’IP) a fait en quelques secondes le mois passé au-delà de 3000 requêtes sur le vieux Forum désuet des Trucsweb et les vieux posts du forum Flash de Macromedia (avec un IP différent à chaque fois)!! Pourquoi ? C’est peut-être anodin, pour entrainer son « simili ChatGPT » à la rédaction en français par exemple ? Et pas seulement un robot, plusieurs robots différents font la même chose, de la même contrée ! Mais jouer le jeu honnêtement au moins ! Des robots qui utilisent un IP différent à chaque requête dans la même seconde cachent certainement leur jeu... En passant, au diable le fichier robots.txt qui devrait donne des directives aux moteurs de recherche. Certains l’ignorent carrément alors que d’autres semblent le respecter à première vue,mais finissent par revenir au détriment des directives de votre petit fichier. Pourtant ils devraient en connaitre un bout sur le karma! En passant j’ai retiré le nom de ses robots de mon texte, au cas...

Et que dire du téléphone mobile, un big brother perso ! Plus de 5,31 milliards de personnes utilisaient un mobile en janvier 2022, c’est 67,1% de la population mondiale ! Téléphone qui peut modifier nos préférences à volonté ! Et c’est rendu une obligation. Par chance la couverture cellulaire est minable, à 10 kilomètres d’ici elle est inexistante! Mais je suis obligé, pour me payer des billets de Metallica ! Pour ma dose de vaccin, pour aller faire du patinage avec mon gars, pour recevoir un code de vérification ! Etc. Et le gouvernement, qui prétend devenir un leader, de dire en boucle que tout est sous contrôle comme s’il était dans le secret des dieux Android, Microsoft et Apple !

Quant à la confiance ? Mon PC n’a pas de compte Microsoft, pas de mot de passe, c’est volontaire. J’ai fait une mise à jour Microsoft dernièrement, en ouvrant il me dit bonjour avec mon identifiant Hotmail!! Il se connecte lui-même sans autorisation alors que je fais tout pour l’éviter !

Tout est « données » et tout est prétexte à les accumuler. L’intelligence artificielle à tout le temps voulu ! Dans cscience.ca on écrit Nos données personnelles : un marché convoité « ...sans influence, la data n’est rien. » Certes, mais l’influence n’est rien non plus sans data, perlez en à J. Edgar Hoover ! On peut collecter et faire dormir des données pendant 100 ans, si la planète le veut, elles resteront toujours de plus en plus accessibles et dangereuses avec ou sans influence. Par contre, elle ajoute « Les gouvernements emboitent aussi le pas dans ce marché lucratif et le Québec ne fait pas exception, comme en témoigne le débat entourant le désir de la CAQ de vendre les données médicales et même fiscales des Québécois à des entreprises privées, notamment à des fins de recherche. ». Je suis sans mot ! Y a pas à dire, des businessmans des années 60 ces caquistes déconnectés (La CAQ est le parti politique au pouvoir au Québec).

On y écrit aussi « Les résultats d’un sondage réalisé en 2019 par la firme Morning Consult pour IBM Canada démontre que les habitants du pays en savent peu sur le sujet. Près des trois quarts ignorent ce qui advient de leurs données personnelles et le quart avoue n’avoir aucune idée si leurs datas ont déjà été piratées ou volées. » - CScience.

Il y a même des « courtiers en données » ! Sans parler de la fraude. Des entreprises prises en flagrant délit qui vendent nos données personnelles sans scrupule. Et j’e$père que per$onne n’est $urprit ! Et oui même « Apple accusé de vendre les données personnelles des utilisateurs d’iTunes ». Encore en 2019, Vol de données personnelles : jusqu’où peuvent aller les fraudeurs? - Radio-Canada. « Desjardins (la plus grande "banque" au Québec) a annoncé que 41 % de sa clientèle était touchée par un vol massif de données comprenant leur nom, prénom, date de naissance, numéro d’assurance sociale, adresse, numéro de téléphone et courriel, mais également des renseignements portant sur leurs « habitudes transactionnelles » et les « produits » bancaires qu’ils ont acquis. ». Probablement involontaire qui dénote toute foi de la négligence pour ne pas dire de l’incompétence. Le client semble avoir une valeur négligeable pour cette institution dite du peuple !

Protégez vos données personnelles comme la prunelle de vos yeux, mais surtout comme celle de vos enfants !

Il est peut-être encore temps ! J’ai arrêté de répondre « oui » au téléphone profit de « allo », au cas depuis des années ! Mais cette année, j’ai commencé à me faire une liste de fausse question-réponse! Un faux animal de compagnie. Une fausse mère, une fausse première-école, ou une première job. Etc. De toute façon je ne me souviens même pas de certains aspects de ma vie. Il faut dire que j’ai eu la chance d’avoir vécu à une époque où tout n’était pas compilé, stocké et archivé.

La donnée personnelle est LA matière première, l’esclave, le pétrole du 21e siècle. Pas la bête intelligence artificielle qui n’est qu’une arme supplémentaire dans l’arsenal d’une humanité toujours aussi dangereuse ! Perpétuellement aux prises avec l’impérialisme et la guerre comme au 19e siècle et les soldats du capital depuis la fin du 20e siècle, comme Wagner! On a beau avoir l’AI, à l’heure d’écrire ces lignes, un état toujours plus policier et répressif (le pays des "des droits et libertés"), engendre le désordre et sème la zizanie et l’imbécilité jusqu’à foutre le feu à des mairies, à une bibliothèque et même à une école maternelle ! Jusqu’à attaquer le domicile du maire de L’Haÿ-les-Roses ! Imaginez ce que l’hommerie pourrait faire avec vos données personnelles ? Bon, je m’égare encore, mais il faut être réaliste, il faut prévoir à moyen et long terme et surtout réaliser dans quel environnement nous vivons...

Notre identité, notre biométrie
Nous, notre moi numérique, la clé de voute de notre existence digital, pour ne pas dire l’ultime existence. Ce faire voler son identité n’est plus de la science fiction. Elle nous côtoie quotidiennement. Une amie qui parle au téléphone à un commis d’une grande entreprises, elle pense se faire demander des question pour l’identifier. Nul besoin, de lui répondre l’officielle, l’autorité! J’ai votre empreinte vocale. Elle n’était même pas au courant, l’entreprise en question avait déjà pris son empreinte vocale sans son consentement clair et volontaire. Probablement lors d’une entrevue précédente, ou d’une petite boite cocher par défaut et surtout redondante, comme une mouche, un pourriel persistant. Il suffit d’un moment inattention et c’est terminé. Et quand je dit terminé sur le Web ce n’est pas des farce. On a beau détruire, c’est toujours là. On a beau demander de supprimer, il est toujours là! Le pire c’est qu’on nous embourbe dans un tas de processus pour nous identifier mais derrière on s’en fou royalement. Une autre amies, un escroc a demandé de la PCU lors de la pandémie en sont nom (la PCU est un chèque du gouvernement pour aider les travailleurs les plus pauvres à passer au travers) ! C’est plus facile à l’escroc de faire la demande que de déclarer la fraude. Outre le trouble et la perte considérable de temps à prouver la fraude, la cause n’est toujours pas réglé après deux ans ! Sa vie entière en est bouleversé. Vous pouvez lire une histoire semblable « PCU: Fraudée de 6000 $ à seulement 17 ans » et le pire c’est qu’on ne connait toujours pas le nombre de fraude à ce jour « Le montant des fraudes à la PCU toujours secret ». Un silence qui en dit gros!

Mine personnelle (dans tous les sens du terme)
Une autre histoire éloquente, la perte d’une carte bancaire! Aucun problème, il suffit de la déclarer à la banque et on obtient une nouvelle carte en 2 minutes. Pas de problème pour l’utiliser au guichet, tout va bien jusque là. Mais entre temps je retrouve la carte perdue et je constate que la seule façon de me connecter sur mon compte en ligne c’est en utilisant mon vieux numéro de carte avec mon vieux mot de passe ! J’ai beau être négligent, y a pire que moi ! Il y a au minimum un drapeau rouge qui aurait dû se lever à ce moment-là. Ha, je suis le premier à savoir qu’un programmeur analyste aura de la difficulté à imaginer un scénario pareil. C’est pourquoi il y a des gens payés très cher pour s’assurer que ça n’arrive pas, particulièrement pour une banque. Mais non, ils ne sont visiblement pas payés assez cher! Quant à moi, le pauvre petit programmeur analyste, j’aurais assurément dû contacter de suite ma banque. Mais mon instinct de Cro-Magnon en matière de comptabilité a laissé trainer l’affaire, je finis par oublier comme toujours. Des mois plus tard, je finis par contacter ma banque pour régulariser cette absurdité. Quelle galère, une affaire de mauvais numéro de téléphone qui ne me permettait pas de créer un nouveau mot de passe, et ma carte est bloquée. Simple, il y a un numéro de téléphone pour la débloquer. (En passant, au moment où ma carte fut bloquée, j’ai reçu par courriel une publicité de la banque en question, héhé, on n’arrête pas le progrès ! J’appelle donc avec mon téléphone, c’est-à-dire une ligne terrestre sans aucune sécurité. On s’entend, il n’y a pas le petit sceau SSL cette fois ! Toute la communication passe en clair ! On précise qu’on m’enregistre sans consentement, sécurité oblige c’est une bonne méthode pour authentifier quelqu’un, quoique « Une intelligence artificielle est capable de reproduire une voix après 3 secondes d’écoute ». Le sempiternel jeu du chat et de la souris en quelque sorte !...).

Je passe donc par la ribambelle de questions pour m’authentifier, je donne des détails de ma vie, ma famille, mon compte de banque, on va jusqu’à me demander si j’ai un coffret de sureté ! Je vous rappelle que toutes mes réponses aux questions passent par ladite ligne téléphonique et je découvre que j’appelle à un centre d’appel au Salvador (je n’ai rien contre le Salvador, au contraire)! C’est ça aussi les données personnelles, c’est délocalisé, c’est apatride, c’est un prétexte facile tellement qu’on s’habitue, qu’on s’y fait, qu’on n’y fait même plus attention. Même qu’on se bidonner de vous si vous exprimer certaines réserves ! J’écoutais un professeur d’une école privée réputée dire qu’il ne fallait pas se gêner pour utiliser ChatGPT afin de l’apprivoiser, de le comprendre. J’ai bien peur que ce soit ChatGPT qui vous apprivoise sous toutes vos coutures... Enfin, comble de l’ironie, à cause du mauvais numéro de téléphone, je n’ai jamais réussi à me faire authentifier, c’est d’un pathétisme!

Bon, je finis tout de même par récupérer ma carte les doigts dans le nez en me rendant en personne à la banque. Mais j’ai surtout réussi à me ridiculiser, du point de vue de la banque, je suis l’unique responsable, tout a bien fonctionné de leur côté! Il n’y aura aucun ne suivit, pas de vérification, ça serait admettre l’inacceptable! Business as Usual quoi ! C’est complexe un système informatique, je viens de passer plusieurs jours sur un foutu problème de réseau de DSN versus TCP/IP versus SMTP qui s’est réglé miraculeusement sans que je sache pourquoi ! Un problème quelque part, sur un serveur distant, un nuage auxquelles je n’ai pas accès. Va savoir ! Et une fois que le problème est résolu, terminé, on ne peut plus l’identifier. Alors on passe à autre chose, jusqu’à ce qu’il se reproduise. En espérant le régler à temps la prochaine fois. J’appelle ça le Saint-Esprit! Dans mon cas c’est plutôt rare, je contrôle quand même mon petit environnement. Mais ça fait partie de la game et plus le système est gros, plus il y a d’intervenants, de dépendance et de silos, plus c’est vulnérable! Des histoires absurdes ou d’horreurs comme celle-là il y a en tous les jours et ça saute d’ailleurs allégrement comme dans un champ de mines personnelles.

La dérive de l’intelligence artificielle
L’exemple Semantic Scholar

Semantic Scholar prétend fournir des outils de recherche et de découverte gratuits basés sur l’IA, ainsi que des ressources ouvertes pour la communauté mondiale de la recherche. On ne trouve aucun texte des Trucsweb bien entendu. Mais on y retrouve 27 références de publication soi-disant écrite pas moi ! Alors que je n’étais que l’analyste programmeur derrière le codage, dans les métadonnées. Aucune rigueur, la quantité au détriment de la qualité ! Il y a quelques mois, je tombe sur un site de généalogie gigantesque. Sur le coup, je n’en revenais pas, des noms que je ne connaissais même pas qui remontaient jusqu’au moyen âge ! Mais en y regardant de plus près, je constate un tas d’erreurs ! Ma mère avec un prénom mal écrit, et surtout le mauvais nom de famille et une mauvaise date de naissance, mauvaise date de mariages, etc. Ma propre mère, pas mon ancêtre Clovis ou Vercingétorix ;- ) Du coup, la crédibilité de ce site est nul ! Ça va être beau quand l’IA va tomber là-dedans ! Quand l’IA va analyser des textes produits par l’IA !

Ça fait des années que je veux écrire ce texte tellement le danger est réel et surtout prévisible. Mais cette année, je constate que le développement effréné comporte son lot d’absurdité. Probablement qu’en anglais c’est mieux. Ça me fait penser aux pourrielleurs qui naviguent au gré des modes, passant de la petite Russe sexy au viagra (aux grands bonheurs des pharmaceutiques) dans les années 90, au SEO qui nous promettent un meilleur positionnement à l’aide de ...spam « tout à fait légal »!!! Puis aux désinfectants et aux masques Covid dans les dernières années. Aujourd’hui c’est au tour de l’AI d’envahir le généreux monde des pourriels, avec la promesse d’alimenter votre blogue sans vous ! Mais c’est drôle, c’est toujours avec la même signature évidente et facile à détecter. On n’a même plus besoin d’utiliser de mots clés ou de liste d’IP, c’est signé « JE SUIS UN ROBOT NIAISEUX ! ». On ne s’improvise pas hacker, pas plus qu’analyste programmeur, mais des outils permettent de faire comme si ! Est-ce qu’il va se produire la même chose avec l’AI. C’est-à-dire des petits secrets qui misent sur la masse pour tomber sur une faille ! C’est assurément à prévoir !

Des amateurs, pour ne pas dire des arnaqueurs de pacotilles qui utilisent des outils beaucoup trop puissants pour leurs capacités ! Il en résulte une dégradation des performances. Je reçois depuis deux ans de plus en plus de pourriels en français généré par ChatGPT. C’est surprenant, les phrases sont quand même bien construites, mais il y a toujours de drôles de mots et de drôles de tournures de phrase sans rapport ! Qu’est-ce que l’AI fera quand elle aura à faire à son propre contenu de mauvaise qualité ? J’ai l’impression qu’on va se bidonner ;- )

Publicité Google AdSense en chinois dans un navigateur francophone !
Publicité Google AdSense en chinois dans un navigateur en français!
Publicité Google AdSense en chinois dans un navigateur en français à l’origine de ce tutoriel !

Depuis quelques années c’est devenu difficile de faire un peu d’argent avec la publicité. Ça n’a rien avoir avec l’AI me diriez-vous. Les logiciels pour bloquer les publicités sont de plus en plus rependus, le plugiciel Firefox est d’ailleurs très efficace. Je peine à faire mon 100 $ en une seule année alors que ça ne me prenait que quelques mois auparavant. J’attends d’ailleurs mon dernier paiement pour enlever toute cette pollution des Trucsweb. Par contre, qu’elle ne fut pas ma surprise de voir une publicité en chinois! On voit bien que c’est une publicité canadienne de FIDO, une entreprise de télécommunication ! Est-ce un problème de géolocalisation ? De Google ?!? J’en doute fortement ! Alors est-ce un bogue de l’intelligence artificielle ? Je ne le saurais jamais. Une chose sûre, personne ne va cliquer sur cette publicité à part un chinois. Cet espace est perdu par le Géant Google alors que FIDO gaspille son argent !

Drôle d’intelligence !

Sans parler des publicités qui n’ont rien à avoir avec Les Trucsweb ou en anglais comme « Affordable Dental Implants » ! C’est probablement un manque de publicité francophone, mais alors, expliquez-moi celle-là ; -) Le comble de l’ironie !

Publicité Google AdSense « Cliquez pour éteindre les pubs !

Héhé, Google nous exhortait à l’époque à ne pas inciter les internautes à cliquer sur les publicités pour ne pas dire qu’il nous menaçait ! Aujourd’hui, c’est sa propre publicité qui le fait!

Conclusion

Je pourrais continuer des heures à donner des exemples tellement il y a matière a réflexion. Je fais toujours un minimum de recherche quand j’écris un tutoriel, généralement technique. Mais je n’ai jamais traité un sujet avec autant d’exemples, de référence en ligne et de déni systémique. Le monde entier s’en balance ! Un peut comme la démographie qui explose, la croissance maladive, l’exploitation sans vergogne des dernières ressources ou les changements climatiques. Il ne faut pas être devin pour imaginer que demain la société sera réglée comme une horloge par nos habitudes d’aujourd’hui !

NOTE du 25 juillet 2023 - Et l’AI, il faudrait en revenir! Bien sûr, il y a de l’Algorithme! Mais c’est un peu comme la recherche en stockage d’électricité dans une batterie. On cherche surtout à diminuer le poids à optimiser le rendement sonnant ! À trouver un nouveau matériau qu’une étoile a créé il y a des milliards d’années. Le gros du travail a été fait il y a longtemps. Au fond ce n’est qu’une question de quantité. Ça me fait penser à la CIA, on collecte et on collecte jusqu’à vous tenir par les couilles. C’est puissant, très dangereux, mais ça reste inoffensif sans données personnelles! L’IA est une bombe atomique, sans guerre et sans pays à détruire elle ne sert absolument à rien à part nous tenir par les couilles !

Techniquement, je comparais déjà l’AI il y 30 ans avec la résolution d’un écran cathodique auquel on ajouterait de plus en plus de points. Je n’avais pas prévu l’écran plat qui restera toujours un écran avec des points! Je programmais en wap (Wireless Application Protocol) il y a plus de 20 ans pour les premiers téléphones intelligents. Les images en Bitmap ne faisaient pas plus de 120 x 120 pixels. Le dernier iPhone 14 plus et son écran Super Retina XDR fait 2796 x 1290 pixels avec des photographies à 48MP!! L’ironie c’est que ce n’est pas rare de tomber encore aujourd’hui sur des PC avec une résolution configurée à 1024 x 768! On est passé du 640 pixels à l’ultra HD et ses 4k, 8k ( 8 192 × 4 320 pixels). SONY a même fait une 16K, parait-il! Le 16K fait référence au nombre de pixels (environ 16000) par ligne. Le pire dans ce très mauvais exemple c’est que vous devrez vous asseoir à deux pieds d’un écran 4k afin d’apprécier sa haute définition! (je ne retrouve plus la référence, mais c’est un classique) Imaginez-vous regarder le sable allongé sur la plage. Vous pourrez très bien distinguer les grains individuellement. Mais plus vous vous en éloignez, et plus ce sera impossible. La distance joue un rôle déterminant. C’est un peu comme l’IA, trop c’est comme pas assez! Hors contexte, ça peut faire biaiser l’image comme une distorsion de l’espace-temps. Enfin, il devrait plutôt investir dans les scénarios de film! ; -)

Je me disais alors, un jour, la sensibilité d’un ordinateur pourrait se comparer à celui d’un cerveau humain à force d’ajouter des connexions. D’ailleurs, quelques années avant mes études, il fallait brancher un tas de fils pour partir l’ordinateur. On diminue essentiellement la grosseur, on en ajoute, on passe aux quantiques et à d’autres gros mots et on y est ! Une sommité dans le domaine en entrevu à Radio-Canada, Yoshua Bengio pour ne pas le nommer, sonne enfin le réveille sur les dérives potentielles de celle-ci dans son discours devant la sous-commission du Sénat américain sur la vie privée, la technologie et le droit. Quoiqu’on en soit encore aux « dérives potentielles » selon lui!! Ce qui m’a surtout frappé dans l’entrevue c’est l’urgence et surtout son pessimisme! Chose rare dans l’ère du « tout va bien aller » particulièrement dans nos chers médias. À l’argument qu’un être humain demeurerait toujours derrière l’AI, comme une bonne conscience, il répondait « justement » ; -)) En d’autres mots, où il y a de l’homme, vous pouvez être certain qu’il y aura de l’hommerie ! Il fait aussi partie de plus de 350 signataires de la déclaration plus tôt ce printemps « La mitigation des risques d’extinction liés à l’IA devrait être une priorité mondiale au même titre que d’autres risques à l’échelle de la société, tels que les pandémies et les guerres nucléaires. ».

Je me console en écoutant « Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain », un chef-d’œuvre toujours aussi merveilleux malgré les années et peut importe l’écran. Avec une couleur à faire pâlir le 4K et les exploits de ChatGPT. D’ailleurs une machine trouverait ce film aussi ridicule qu’un fonctionnaire de Téléfilm Canada...

Références

Oznog
Dernière mise à jour :

Commentaires

Ajouter un commentaire
Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. * L'astérisque indique les champs obligatoires.
Votre évaluation du tutoriel

10/10 sur 1 revues.
       Visites : 480 - Pages vues : 565
X

Trucsweb.com Connexion

Connexion

X

Trucsweb.com Mot de passe perdu

Connexion

X

Trucsweb.com Conditions générales

Conditions

Responsabilité

La responsabilité des Trucsweb.com ne pourra être engagée en cas de faits indépendants de sa volonté. Les informations mises à disposition sur ce site le sont uniquement à titre purement informatif et ne sauraient constituer en aucun cas un conseil ou une recommandation de quelque nature que ce soit.

Aucun contrôle n'est exercé sur les références et ressources externes, l'utilisateur reconnaît que les Trucsweb.com n'assume aucune responsabilité relative à la mise à disposition de ces ressources, et ne peut être tenue responsable quant à leur contenu.

Droit applicable et juridiction compétente

Les règles en matière de droit, applicables aux contenus et aux transmissions de données sur et autour du site, sont déterminées par la loi canadienne. En cas de litige, n'ayant pu faire l'objet d'un accord à l'amiable, seuls les tribunaux canadien sont compétents.

X

Trucsweb.com Trucsweb

X

Trucsweb.com Glossaire

X

Trucsweb.com Trucsweb

X

Trucsweb.com Trucsweb

Conditions

Aucun message!

Merci.

X
Aucun message!
X

Trucsweb.com Créer un compte

Créer un compte

.
@